Les entreprises investissent dans des emballages plus verts

Le grand nombre de candidatures aux Greener Packaging Awards souligne l’intérêt porté à l’environnement.

Les efforts réalisés par les entreprises belges pour utiliser moins d’emballages et des emballages plus verts portent leurs fruits. La compétition fut ardue pour cette troisième édition des Greener Packaging Awards, organisée par VAL-I-PAC et Fost Plus, les deux organisations belges qui aident les entreprises à recycler leurs déchets. Des produits d’entretien à diluer soi-même à de la colle en boîte en carton, les entreprises ne manquent pas d’imagination pour réduire leur empreinte environnementale.

Les emballages des denrées alimentaires et des objets d’usage courant sont parfois mal perçus ; pourtant, les entreprises réalisent de nombreux efforts pour avoir des emballages plus respectueux de l’environnement, voire même réduire leur présence. Aussi Fost Plus et VAL-I-PAC, les deux organisations chargées dans notre pays de veiller à ce que les entreprises valorisent autant que possible leurs déchets d’emballage, ont-elles décidé de lancer il y a 3 ans les Greener Packaging Awards. Elles souhaitent ainsi récompenser les entreprises qui prennent des mesures innovatrices pour diminuer l’impact environnemental de leurs emballages.

“Les emballages sont nécessaires pour protéger et conserver les produits et pour informer les clients. Les Awards visent à récompenser les entreprises qui, grâce à des initiatives originales, rendent les emballages plus verts. Vu le nombre impressionnant de candidatures envoyées, force est de constater que les entreprises accordent de plus en plus d’importance à cet aspect.” William Vermeir, directeur de Fost Plus.
Quelques lauréats

Unipro remporte le grand prix dans la catégorie ‘emballage industriel’. Cette entreprise n’emballe plus sa colle dans des jerrycans mais dans des sacs qu’elle emballe dans des caisses en carton recyclé. Résultat : grâce à son initiative ‘Cube it simple’, l’entreprise est parvenue à réduire de 80% ses déchets et à diminuer le gaspillage de colle qui restait dans l’emballage.

Dans la catégorie ‘emballage ménager’, c’est ‘Magi Pro’ qui remporte le grand prix. L’entreprise derrière la gamme Magi Pro est la sprl BEVIL qui livre désormais ses produits d’entretien sous forme de recharge dans des bouchons à visser de 20 ml de produit hautement concentré. Le fait de devoir diluer le produit chez soi dans un demi-litre d’eau réduit forcément la quantité d’emballage nécessaire.

Vous trouverez sur notre la liste complète des lauréats ainsi que des entreprises nominées dans les différentes catégories ; en voici déjà quelques-uns :

  • Le même contenu dans des vaporisateurs plus petits. En comprimant le gaz et l’air ensemble, la taille des vaporisateurs de Dove, AXE et Rexona a pu être réduite. L’entreprise Unilever a remporté un prix parce qu’elle est parvenue à réduire la taille des emballages et à augmenter l’efficacité du transport tout en gardant le même contenu dans les vaporisateurs.
  • Des caisses en carton recyclé. Depuis peu, chez Colruyt, les clients peuvent transporter leurs courses dans des ‘Ecobox’ qui remplacent les bacs en plastique. Ces caisses sont fabriquées par VPK Packaging à partir des 15 000 tonnes de vieux emballages en carton de Colruyt.
  • Des sacs à pain compostables. Les nouveaux sacs à pain de Carrefour sont entièrement compostables. ACE Packaging fabrique même l’encre appliquée sur les sacs à partir de matériaux renouvelables.
  • De la viande sous vide. Chez Delhaize, le film plastique fraîcheur entoure directement la viande. Ainsi, la viande peut être conservée deux fois plus longtemps, jusqu’à neuf jours, ce qui contribue à la diminution du gaspillage alimentaire. La viande reste en outre plus juteuse et plus tendre.

Des objectifs sévères

Le gouvernement impose aux entreprises belges des objectifs sévères à respecter pour le traitement de leurs déchets d’emballage. A cet égard, la Belgique est, depuis quelques années déjà, le chef de file européen en matière de recyclage : quelque 600 000 tonnes de déchets d’emballage industriel et  680 000 tonnes d’emballages ménagers ont été recyclés l’année dernière.

“Les entreprises prennent toujours plus et mieux leurs responsabilités afin de remplir leurs obligations relatives aux emballages. Ce faisant, elles se rendent compte qu’il est intéressant, non seulement d’un point de vue écologique mais également d’un point de vue économique, d’innover dans la conception des emballages en tenant compte de leur cycle de vie.. Les nouveaux modes d’emballage et de transport profitent aussi bien à l’homme qu’à la planète.” Johan Sneyers, directeur VAL-I-PAC

Article publié dans : News